2015-06-09

H _ La médaille de Sainte-Hélène

Ignace Bancala a reçu la médaille de Sainte-Hélène puisqu’il était vivant en 1857. 
Cette médaille fut créée par Napoléon III pour tous les survivants des guerres 1792 à 1815. Cent Tropéziens la reçurent comme lui.
Son dossier n°293161, enregistré sous la cote 2R2 aux Archives Départementale du Var, mentionne :
10 ans ancien prisonnier en Angleterre - grade : marin- régiment : La Fauvette - Déclaration

Ignace (mon sosa 16) est naviguant. Un marin de commerce a pour mission de servir son pays. Au début du XIXème siècle, c’est l’époque des guerres de l’Empire ; capturé par les Anglais, il reste prisonnier 102 mois, 28 jours sur les sinistres pontons. Ce sont des navires reconvertis en prisons flottantes sur lesquels les conditions de vie étaient affreuses.

Ignace revient à Saint-Tropez où il se marie avec Victoire Simon le 2 octobre 1820. Il est présent pour déclarer la naissance de Bruno, de Marie, d'Ignace, de Rosalie, pour celles d’Ursule et de Marie Victoire, il est en voyage en mer.

On voit sa signature à leur mariage et lors de la déclaration de naissance de trois des ses petits-enfants. Il est un grand-père attentif, présent au mariage de ses petits-enfants.  
Il meurt à l’âge vénérable de 87 ans et 11 mois. (Saint-Tropez, BMS 1872, p.132/241 acte n° 35)
Quelle santé ! Quelle vie !  Voilà ce dont j’étais assurée à son sujet.

Lorsque j’ai ouvert le registre matricule aux Archives de la Marine à Toulon, l’été dernier, le matelot Ignace est bien inscrit. 
Mes certitudes se mettent à vaciller au moment où je lis :
 "Les parents assurent qu'il est mort aux prisons d'Angleterre, même son frère Ignace  Tropez l'assure" 


  Je me désole de ce décès, comment expliquer cette terrible nouvelle qui m’anéantit littéralement, puisque mon aïeul semble mort avant d’avoir la descendance dont je fais partie !

 Voici l’explication : 
Le mystère des Ignace est éclairci, les noms et prénoms de leurs mères ont été mélangés sur le registre.
Leur père Ignazio Ignace Bancala s'est marié deux fois. 
J’ignorais qu’il eut deux fils prénommés comme lui. Les deux frères se sont embarqués pour la bataille de Trafalgar. L’aîné n’en est pas revenu.
Félix Ignace est né le 22/04/1776, sa mère est Élisabeth Marie Appolonie Cerise (ou Serise)
Tropez Ignace est né le 31/05/1784, mort le 29/04/1872, sa mère est Clara (Claire) Ricard

Le second a reçu la médaille de Sainte-Hélène.


Lire le récit de leur bataille de Trafalgar :

3 commentaires:

Merci pour le commentaire que vous laisserez !