2015-06-25

V _ comme Veuf ou Veufve

De l’importance de tout noter pour ne rien perdre 
(même pas une première épouse !)



Dans cette branche de ma généalogie méditerranéenne, j’ai constaté qu’un schéma se reproduisait six fois. Celui d’un veuf qui se remarie. C’est très banal, me direz-vous ! Pourtant ce cas de figure advient rarement dans mes autres généalogies et ne fait pas de sens particulier.

Ici ce qui m’intéresse, c’était un secret de famille. 
Mon père a appris lors du décès de sa mère qu’elle avait épousé un veuf. Personne n’a compris la raison de ce silence sur son père.
Or, si l’on regarde les ancêtres de Marius : comme lui, son père, son oncle, ses arrières-grands-pères paternels et maternels, sa tante maternelle, se sont remariés après un premier veuvage.
On constate donc une multiplication symétrique de veufs et un secret sur la dernière génération.
 J’ai bien pensé enquêter sur la dénommée François Massat, première épouse comme le révèle le livret de famille de Marius. Mais les actes la concernant ne sont pas en ligne. On peut échafauder des hypothèses sur ce silence…
Il y a quelques mois, j’ai retrouvé le carnet de guerre de mon grand-père qui écrit des pensées fort émouvantes sur cette chère jeune épouse. Elle était malade, elle est morte entre mai 1914 et le début de la guerre.




Voici ma recette que j’ai testée sur d’autres histoires :

Noter tout ce que l’on peut et laisser reposer. Aérer de temps en temps les carnets qui sont restés confinés, les secrets peuvent s’éventer et se dissiper au grand air.

1 commentaire:

  1. Je suis toute à fait d'accord avec cette recette :-) Je fais souvent cela avec les vieilles cartes postales que j'ai récupérées dans ma famille : régulièrement, j'en sors quelques unes de la boîte et je les relis. Et, très souvent, je découvre de nouvelles choses, et je me pose de nouvelles questions (qui seront peut-être résolues par une nouvelle ouverture de la boîte) !

    RépondreSupprimer

Merci pour le commentaire que vous laisserez !