2016-02-04

Où vivent-ils les descendants de nos ancêtres ?


Ils sont innombrables les rameaux provenant de notre arbre patronymique.
Nos racines puisent leurs origines dans l’île du Giglio. Le tronc c’est mon vieil ancêtre Mateo Bancala. Il vivait au début du XVIe siècle. Ses fils ont donné naissance à des vieilles familles, bien répertoriées sur l'île au fil des siècles[1] , dont les descendants demeurent encore pour certains, en Italie et précisément en Toscane.

Actuellement en France, mes cousins se comptent sur les doigts d’une main.

On sait que les Italiens ont beaucoup émigré; ceux-là habitaient dans une île, ils savaient voyager en mer et ils espéraient une vie meilleure sous d’autres cieux. 
Une simple recherche fait apparaître des foyers vivant actuellement en Amérique, aux États-Unis et en Amérique du Sud.(Chers GeneaBloggers si vous partagez mes racines vous pouvez me contacter ! ) Quelques familles se trouvent en Europe. On se perd déjà dans cette enquête.

Ce patronyme est rare. L’origine la plus ancienne est tout à fait localisée dans notre île. En Italie, il s’écrit Bancalà, il perd souvent cet accent en voyageant.

Aujourd'hui je m'intéresse aux Argentins dont le nom est Bancala. Surprise ! ils sont nombreux. Ils vivent à Buenos-Aires où les premiers immigrants ont débarqué et se sont répandus vers la Pampa.
Nous allons voyager dans ce pays ; si en France j’ai peu de chance de croiser la route d’une feuille inconnue qui pourrait porter le nom de mon arbre, sans le chercher cela pourrait être plus probable en Argentine.





[1] E. de Fabrizio, Isola del Giglio, il territorio, gli abitanti e la storia  COEG 2006
Bruno Begnotti, Cronache Gigliesi 1558-1799, Circolo Culturale Gigliese 1999
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour le commentaire que vous laisserez !