2017-06-28

X_ Se croiser

Auraient-ils eu l’occasion de se croiser, tous nos ancêtres, pendant cette période troublée de la Révolution française ?





Je ne crois pas, 
la vie de chacune de nos familles était trop différente pour qu’elles aient pu se rencontrer.

Le port de Marseille, Joseph Vernet


Mais, peut-être à Marseille ?

Il n’est pas impossible que certains mes ancêtres aient croisé le chapelier Joseph P, aïeul de mon mari.

Imaginons ces hommes :
Guillaume Nicolas et Toussaint Cauvin, les jardiniers, lui auraient acheté des chapeaux de paille.
Nicolas Deleurye, le marchand pelletier, l’aurait rencontré à la foire de Beaucaire
Jean Baptiste Simon, le marin l’aurait bousculé alors qu’il courait s’embarquer sur le port. Celui-ci aurait d'ailleurs pu croiser d’autres de mes marins tropéziens en partance pour le Levant.

Il faudrait leur dire : 

Messieurs,
Gardez votre tête sur les épaules
Prenez le temps d'échanger un sourire.
Dans deux siècles 
vous aurez des descendants communs.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour le commentaire que vous laisserez !